Réussir ses accords mets / vins

Qu’est-ce qu’on mange avec quel vin ?

C’est la question qui ne met pas tout le monde d’accord. Sa complexité est due au fait que tous les goûts sont dans la nature. Pourtant il existe des idées simples à garder en tête pour réussir ses associations, s’éblouir et ravir ses convives. Je souhaite aussi attiser votre curiosité qui vous mènera vers d’heureuses découvertes.

La question de l’accord met/vin en appelle d’autres : - Existe-t-il des règles simples pour réussir à tous les coups ? - Y a-t-il des choix à éviter ? - Ces règles sont-elles absolues ? Oui, oui, et non !

D’abord, la notion clé à retenir : l’équilibre.

L’équilibre entre les forces en présence permet de profiter des qualité de votre plat et de votre vin, sans que l’un passe au dessus de l’autre. Pour trouver l’équilibre, il y a deux possibilités : Vous pouvez marier les mêmes caractéristiques : Un plat à forte intensité aromatique associé à un vin tout aussi intense

Exemple : un curry juste relevé mérite un Gewurztraminer aux arômes puissants. La salinité des produits de la mer se marie bien avec des vins aux notes salines .

Exemple : les huitres et un bon Muscadet.

Ou associer les extrêmes : Le sucré et le salé : un vin doux, de Jurançon par exemple, avec un fromage persillé, ou du fois gras le grand classique. L’acide et le gras : un champagne et un fromage à pâte molle, comme le camembert. Effet garanti.


Certains mélanges sont à éviter dans la plupart des cas. - Le vin rouge et le fromage : dans la grande majorité des cas, les tannins du rouge ne font pas bon ménage avec le crémeux et le gras des fromages. - Les plats très pimentés avec la plupart des vins : la brûlure de l’alcool et l’amertume du vin se feront bien plus présentes. Optez pour un vin doux pour atténuer le piment et chercher un bel accord sucré-salé. - Le rouge avec le poisson : leurs protéines donnent un goût métallique au vin. - La vinaigrette : qu’est-ce que le vinaigre ? Un vin piqué, dans lequel l’acide acétique domine. Il éveillera toute l’aigreur de votre vin. Privilégiez plutôt le citron pour l'acidité de vos plats, qui révélera bien mieux les qualités de votre vin.

- Un vin sec et vif avec les desserts sucrés : le sucre augmente la sensation d'acidité du vin. Un vin déjà bien acide se révélera alors acerbe. Garder votre Champagne Extra-Brut pour l'apéritif.

Associer votre plat avec un vin de sa région.

Quelques exemples marquants : - Le canard du sud ouest va bien avec les rouges structurés de Madiran, de Cahors, d’Irouleguy... - Les produits de la mer sont raccords avec les vins salins et minéraux du pays nantais. - Le comté du Jura va si bien au vin jaune typique de la région.



Quelques vins sont sans risques et passe à peu près partout.


Un rouge peu tannique ou un blanc finement acide. Seulement, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, et l’accord avec ces vins pourra aussi vous décevoir par sa platitude. Voici donc les grandes lignes à avoir en tête pour vous y retrouver dans vos accords. Encore et toujours, je vous invite à demander conseil à votre caviste ou à votre restaurateur. Cela fait parti de son métier que de vous orienter à ce sujet. Il pourra même vous surprendre avec un bel accord auquel vous n’auriez pas pensé.



J’espère que cet article vous a mis en appétit !

Vous trouverez une sélection de vin pour un repas bien complet ici.

  • Blanc Facebook Icône
  • Instagram
  • Twitter @lanouvellevigne
  • Blanc Pinterest Icône
RECADRE_LOGO_NOUVELLE_VIGNE_NEGATIF_Plan
Contact

La dose fait le poison. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

A consommer avec modération, en pleine conscience.

Valentin MERY